Micropigmentation – #EyebrowsOnFleek

« Les sourcils sont la base d’un visage structuré », « les sourcils subliment le regard », « les sourcils font votre personnalité », »les sourcils sont le gage de votre réussite en société », « les sourcils rendent la vie éternelle »…. BLA-BLA-BLA…Stop.

Toutes ces phrases types me hantent depuis que j’ai utilisé ma pince a épiler pour la première fois à 11 ans, menant durant toute mon adolescence une lutte acharnée pour espérer un jour, moi aussi, avoir le droit au hashtag #EyebrowsOnFleek.

Mais je ne me lance pas dans l’écriture d’un article sur l’importance qu’a cette tendance aujourd’hui mais plus sur ce qu’elle m’a poussé à faire. Du coup je vais passer outre les details sur mon passé tumultueux en termes de sourcils, mais pour vous faire un court résumé, je n’ai jamais eu énormément de chance avec ces deux lignes de poils. Entre un bon coup de ciseaux en plein milieux du droit vers mes 7 ans, et une pousse monosourcilienne à l’aube de ma pré-adolescence autant dire que je ne fût point gâtée.

Vient alors la période où tu as 14 ans et l’impression d’avoir un master 18 en esthétique, tu t’appliques donc (sans le savoir) à ruiner définitivement ta ligne de sourcils à coup de pince et de cire froide Auchan.

Généralement au moment où tes sourcils ne sont plus qu’un lointain souvenir tu commences à manquer de poils, tu vas donc utiliser du maquillage, souvent de mauvaise qualité, et de manière très inadaptée pour combler le manque. C’est ainsi que débutera la période où tu sera la plus laide de ta vie, marquant donc ta toute première vraie erreur de jeunesse.

Après cela, toute ta vie ne sera que camouflage et tentatives de rattrapage. Et pour toi qui pense que t’étaler 8 couches d’huile de Ricin y changera quelque chose, je t’informe avec regret (et compassion) que non.

C’est donc cet été, le jour de ma 20eme année plus précisément, que j’ai poussé la porte de Nathalie Guedj.

Nathalie c’est cette jolie femme toujours fraiche qui t’ouvre avec un grand sourire, qui t’accueille dans son bel appartement, qui te sert un café latté Nespresso mieux que Gorge Clooney, mais surtout et plus que tout, Nathalie c’est celle qui va sauver tes sourcils.

Comme vous l’avez surement compris, Nathalie est une esthéticienne qui propose une large gamme de services en terme de beauté du regard et qui vous accueille chez elle pour les réaliser. Elle est à l’écoute, douce, et extrêmement professionnelle.

Donc venons-en aux fait ; mes sourcils étant très parsemés à cause de mes erreurs du passé, nous en avons conclu Nathalie et moi même que le mieux était le choix d’une micropigmentation.

La micropigmentation des sourcils est une technique de maquillage semi-permanent.
Avant de commencer, Nathalie restructure mes sourcils en les redessinant au feutre, pour définir les zones à combler tout en restant en harmonie avec mon visage. Le but étant d’intensifier et d’agrandir le regard. Après validation de ma part pour la forme, Nathalie injecte point par point des pigments colorants (de la teinte la plus rapprochée de ma teinte naturelle) dans la couche supérieure de l’épiderme à l’aide d’une aiguille biseautée en suivant ses marquages.

Cela permet de densifier les sourcils, de créer une illusion de poils, de combler les zones parsemées et de ne plus avoir besoin de les maquiller.
La douleur varie en fonction des gens, mais est toujours tout à fait supportable, et pour les plus douillettes d’entre vous, l’application d’une crème Hemla en amont de la prestation diminue la sensation de douleur.

Les sourcils restent foncés les 3 jours suivants la micro-pigmentation, ensuite les croutes tombes et vos sourcils retrouvent une teinte naturelle. Il faut idéalement faire une retouche 2/3 semaines après le premier passage pour un résultat parfait. Le rendu reste intacte pendant près de 3 mois, au bout desquels il commence à s’estomper très doucement. Les pigments sont totalement disparus en 6 moi/1 an. Les prix des prestations sont donnés directement par Nathalie.

Son numéro pro : Nathalie Guedj 06 73 10 50 15
IMG_96281 jour apres la micropigmentation

 

Processed with VSCO with c1 presetRésultat final, apres la chute des croutes
Quelle délivrance pour moi qui passait plus de temps à maquiller mes sourcils qu’à faire mon trait de liner (oui, c’est possible). Être libre de pouvoir se démaquiller, se baigner, se réveiller et avoir toujours des sourcils (et des beaux qui plus est!) m’offre le droit de m’auto attribuer le sacre absolu du : #EyebrowsOnFleek.
C’est dit.
Eloise B.
Publicités